post

SOUTIEN A ROSMERTA RASSEMBLEMENT LE 07 OCTOBRE FACE AU TRIBUNAL

Lundi 7 octobre 2019, l’association ROSMERTA est de nouveau assignée en
référé devant le Tribunal d’instance d’Avignon (TI), suite à une plainte
déposée par l’association diocésaine présidée par Monseigneur CATTENOZ.
Nous vous rappelons que l’association diocésaine demande l’expulsion de
l’association des locaux qu’elle occupe au 7 rue Louis Pasteur, où
résident actuellement 45 personnes migrantes, dont 6 familles avec
enfants et 30 mineurs non accompagnés.
L’avocate de Rosmerta a assigné le Conseil Départemental par voie
d’huisser afin que ce soit désigné un administrateur Ad Hoc. Le CD a
informé notre avocate de son refus d’être administrateur Ad Hoc du fait
du conflit d’intérêt. Le Juge a du coup désigné l’ATG (qui est la
structure qui a repris l’UDAF) pour être adminsitrateur des 30 jeunes
que nous accueillons.
Nous sommes donc assurés que le procès ait lieu le 7 octobre!
Et donc , nous vous demandons d’être Très Très nombreux-ses pour
soutenir Rosmerta et ses habitants.
RDV le 7 octobre à 13h30 , face au tribunal. Il sera organisé des prises
de parole d’habitants et de bénévoles, puis nous entrerons dans le hall
du tribunal.
Pancartes, banderoles et instruments de musique sont les bienvenus.
Nous souhaitons être visibles. La presse sera invitée.
Merci pour votre présence et votre soutien.
(Contact « orga » : Chantal, 06.42.69.00.26).

SOIRÉE FESTIVE SOLIDAIRE ORGANISÉE PAR 100 POUR 1 _ APT LE 22 JUIN

CENT POUR UN PAYS D’APT ET ENVIRONS propose  : 

Une SOIREE FESTIVE SOLIDAIRE

le SAMEDI 22 JUIN à 19H au Jardin Public d’Apt.

ENTRÉE LIBRE

Buffet payant au profit de CENT POUR UN

Au programme du 22 juin : 

  • 19h30 :  Etat des lieux/Discussion sur la politique migratoire de nos dirigeants, l’hypocrisie francaise sur le respect des droits humains dans notre pays
    INTERVENTION DE MAMADOU ALIOU DIALLO, qui retrace son parcours dans un livre à paraitre prochainement chez Actes Sud
  • 20h30 : Buffet de qualité et boissons 
  • 21h30 : Le Choeur de Viens aux polyphonies méditerranéennes
    et la Ciao Carla, fanfare joyeusement endiablée

La solidarité n’est pas un délit : Rassemblement le 06/05/2019 à 13h30 devant le Tribunal correctionnel d’Avignon

La solidarité n’est pas un délit !

Pour l’affirmer haut et fort et soutenir RESF

Manifestez votre soutien à Chantl et à RESF : rendez-vous le lundi 6 mai 2019 à partir de 13 heures 30 devant le Palais de Justice d’Avignon (2 Boul. Limbert)

Chantal Raffanel, militante de la cause des exilé.e.s, sera poursuivie devant le Tribunal correctionnel d’Avignon, sur plainte du conseil départemental du Vaucluse pour « usurpation de fonction ». Elle risque d’être condamnée simplement parce qu’elle a fait son devoir de citoyen en s’occupant des démarches pour faire scolariser un mineur non accompagné, acte que l’Aide sociale à l’enfance est censée faire. L’ASE du Vaucluse ne scolarise pas les mineurs dont la minorité est contestée et c’était le cas de Ben. ( il a ensuite été reconnu mineur par le juge des enfants )

Chantal a juste commis l’erreur d’avoir mentionné être la « responsable légale » d’un mineur sur une demande d’inscription scolaire, tout en se présentant comme militante de RESF; Erreur qu’elle a reconnue lors de son audition et qu’elle n’a jamais réitérée ! Si l’ASE avait eu la diligence de scolariser Ben, Chantal n’aurait pas eu à compléter ce formulaire d’inscription ; et donc pas à commettre cette erreur.

Ce procès représente quelque chose de fort pour les militantes et militants ; et plus particulièrement celles et ceux de Resf : nous n’accepterons jamais qu’une militante soit condamnée simplement parce qu’elle a pris l’initiative citoyenne d’aider à donner un traitement digne et responsable à un mineur en aidant à le scolariser, alors que le service public qui doit remplir cette fonction, ne le fait pas.
Nous demandons donc l’abandon des charges retenues contre Chantal Raffanel et le respect de l’engagement citoyen et solidaire de tous les militants Resf qui continueront partout en France à prendre soin de tous les mineurs : l’éducation est un droit pour tous les mineurs.

Nous vous donnons rendez-vous le lundi 6 mai 2019 à partir de 13 heures 30 devant le Palais de Justice d’Avignon (2 Boul. Limbert), pour soutenir Chantal, car nous sommes toutes et tous les représentants légaux de Chantal et de la Solidarité envers les exilé.es.

Aidez nous à financer les frais de procédure pour défendre Chantal et les militants de RESF  en participant à la campgane de dons en ligne :

https://www.helloasso.com/associations/mrap-vaucluse/collectes/soutien-solidaire-a-chantal-et-resf84

Merci de participer à cette campagne de dons qui nous permettra de financer les frais d’avocat et de procédure afin que Chantal et Resf soient défendus comme il se doit.

Merci par avance pour votre solidarité

Art. 28 de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant : « Les Etats parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation ».
Article L 111-1 al 5 du Code de l’éducation prévoit que « le droit à l’éducation est garanti à chacun afin de lui permettre de développer sa personnalité, d’élever son niveau de formation initiale et continue, de s’insérer dans la vie sociale et professionnelle, d’exercer sa citoyenneté.

 
La pétition en ligne : http://chng.it/sW2V5ztmSw

L’équipe RESF84

Soirée repas poétique organisée par 100pour 1 le premier février

Vendredi 01 Février à partir de 19H00
Soirée repas poétique.
à l’Espace Fenouil  114 rue Emile et Paul Fenouil à Carpentras
Repas concocté par les familles de 100 pour 1 et les bénévoles de l’association
Pendant ce repas  Yves Le Car nous livrera ses poèmes, ses contes, ses mots…., accompagné par Jacky Richaud accordéoniste (http://www.contesetpoesies.com/index.php)
« J’écris des poésies, des contes, des fables pour les enfants et pour les grands. Je parle d’animaux, d’enfants, de la paix, du temps, de la vie…
Humour et amour se partagent mes mots, des mots qui jouent, des mots qui jonglent, des mots tendres qui s’entendent pour détendre, des mots drôles qui vous frôlent les épaules, des mots qui chantent et qui enchantent…   Yves le Car  (http://www.contesetpoesies.com/index.php) »
Prix libre à partir de 12€ minimum  

Apéritif, entrée, plat, dessert et boisson comprise
ou en envoyant votre chèque au 215 rue Colette 84200 Carpentras
Les places sont comptées!
TOMBOLA EN COURS AU PROFIT DE 100 POUR 1
En ce moment une vente de billets de tombola au profit de 100 pour 1 est en cours (gros lot un panier garni de produits bio d’une valeur de 100€)
Prix du billet 2€
Tirage lors de cette soirée poétique

JOURNÉE INTERNATIONALES DES MIGRANTS 18 DÉCEMBRE A AVIGNON

Le collectif des exilés de Vaucluse* relaie cet événement ce mardi 18 décembre

Rassemblement place Pie à 19h30 à Avignon

De Nantes à Strasbourg, de Paris à Marseille et dans une quarantaine
de villes, des évènements sont organisés pour la liberté de circulation
et l’égalité des droits pour les migrantEs

Retrouvez ici l’appel complet :

appel 18 décembre validé

*Signataires de l’appel :

100 POUR 1 / CE CHEMINOTS PACA / COLLECTIF VIE DÉCENTE / COLLECTIF RÉFUGIÉS VAUCLUSE / DJIGUYA / FI / LA CIMADE / MOUVEMENT DE LA PAIX / MRAP / NPA / PCF / RESF / ROSMERTA / SOLIDAIRES 84 / THÉÂTRE DU CHÊNE NOIR

Autres signataires ne figurant pas sur le tract :
Café Citoyen, CDC Les Hivernales, EELV PACA, Génération.s, Roulons à Vélo, Théâtre des Halles, UD CGT 84, UNEF
Signature en attente du Secours Catholique.
post

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION : JUSTICE POUR LES JEUNES ÉTRANGERS ISOLÉS

COMMUNIQUE JUJIE

A l’occasion de la journée internationale des Droits de l’enfant le 20 novembre, le collectif Justice pour les jeunes isolés étrangers (Jujie) lance une campagne de sensibilisation et de mobilisation aux côtés de ceux qu’on appelle Mineurs Isolés Etrangers (Mineurs Non Accompagnés selon la terminologie officielle).

Du 25 octobre au 20 novembre, Jujie publiera chaque jour sur le blog Jujie sur Médiapart relayé sur un maximum de médias (listes de diffusion, sites, contacts presse, réseaux sociaux) un témoignage sur la maltraitance institutionnelle dont ces enfants sont victimes ainsi que chaque lundi un dessin et un texte destinés à lutter contre les idées reçues au sujet des mineurs isolés étrangers.

Le 20 novembre des initiatives concertées donneront une visibilité publique à ces jeunes et à ceux qui les soutiennent.

Laissés à la rue pendant des semaines ou des mois sans pouvoir être entendu pour défendre leurs droits, victimes d’une politique du soupçon qui, dans de très nombreux cas, aboutit à la contestation de leur minorité, bientôt fichés avec l’ouverture d’un fichier national biométrique, les MIE sont traités de façon indigne par les institutions qui devraient assurer leur protection, Conseils départementaux, services de l’Aide Sociale à l’Enfance, parquets des mineurs, tribunaux pour enfants.

Jeunes écrivant eux-mêmes ou aidés par un soutien, travailleurs sociaux écœurés de devoir trier des enfants à la place de leur mission éducative, militants et bénévoles contraints de tenter de pallier les carences des responsables, diront jour après jour ce qu’est la réalité de cette jeunesse discriminée et abandonnée.

    Le JUJIE

 Voici le lien pour suivre cette campagne et lire les témoignages de ces jeunes :

https://blogs.mediapart.fr/jeunes-isoles-etrangers/blog/251018/errance-en-france-temoignage-de-moussa-juillet-2018-0