post

Soutien à Chantal de Resf84 contre l’ASE : la solidarité n’est pas un délit !!

RESF VAUCLUSE A BESOIN DE VOUS !

L’humanité et la solidarité ne sont pas des délits !
Appel au rassemblement de soutien à Chantal, militante bénévole de RESF84 convoqué par la Police Nationale sur de fausses allégations de l’Aide Sociale à l’Enfance (elle a aidé à scolariser, au nom de Resf84, un jeune que l’ASE n’avait pas scolarisé en agissant comme un citoyen qui protège l’intérêt supérieur d’un l’enfant).

Merci de venir nombreux nous soutenir sur place devant l’Hôtel de Police pendant l’audition. Elle encourt des poursuites juste pour avoir fait ce que l’ASE était censée faire, à savoir, scolariser un jeune mineur.

Rassemblement Vendredi 12/10 à 14h30 devant les locaux de l’Hôtel de Police d’Avignon 14 Bd Saint Roch en présence des média

Pétition en ligne sur :https://www.change.org/p/soutien-%C3%A0-chantal-de-resf84-contre-l-ase-qui-l-accuse-d-avoir-secouru-et-scolaris%C3%A9-un-jeune-en-d%C3%A9tresse

Chantal est bénévole Resf Vaucluse depuis plusieurs années ; elle est coordinatrice de Resf84. 
 
Elle fait l’objet d’une plainte de l’ASE pour « usurpation de fonctions » parce qu’elle a pris l’initiative, au nom de Resf Vaucluse, d’aider à faire scolariser un jeune mineur accueilli par l’ASE du Vaucluse mais non scolarisé ; Resf a juste fait ce que l’ASE est censé faire : protéger l’intérêt majeur de ces jeunes mineurs isolés.
Chantal et Resf l’ont fait par solidarité, par humanité et par défense d’une société où les droits humains sont protégés .
Elle est entendue  ce vendredi 12/10/2018 à 14H30 à l’Hôtel de Police d’Avignon, 14 Boulevard St Roch 84000 Avignon, suite à la plainte déposée par l’ASE .
 
C’est donc Resf et tout le réseau de solidarité qui sont visés et nous nous devons d’être présents et de nous faire entendre ; tous les bénévoles, militants, sympathisants, humanistes qui le peuvent sont priés de venir nous soutenir devant l’Hôtel de Police. Ou alors de signer notre pétition ci-dessous.
 
RESF a juste réagi aux carences et à l’inhumanité de l’ASE du Vaucluse en essayant de prendre soin d’un jeune. Il faut souligner que la situation perdure aujourd’hui avec des jeunes accueillis par l’ASE , dont la minorité est contestée et qui ne sont pas scolarisés dans l’attente de cette évaluation souvent pendant de longs mois.
 
A l’heure ou l’on signe de moins en moins les pétitions, il nous parait capital de vous rappeler que c’est encore un outil indispensable ; c’est la raison pour laquelle nous vous prions de bien vouloir soutenir notre action pour Chantal et Resf en signant cette pétition que nous venons de mettre en ligne : 
 
Merci d’y participer et de la diffuser.
 
L’équipe des bénévoles de Resf Vaucluse | Resf84
post

FÊTE DES SOLIDARITÉS AVEC LES JEUNES RÉFUGIÉS DE VAUCLUSE – 8 SEPTEMBRE AVIGNON

Les jeunes réfugiés accompagnés par le collectif de soutien aux mineurs isolés étrangers du Vaucluse (MRAP, RESF, la Cimade, FCPE) ont eu l’envie d’organiser un événement pour contribuer à leur manière aux actions du collectif. . Afin de démontrer toute la richesse qu’apportent les échanges multi-culturels, ils souhaitent partager avec nous leurs savoirs-faire (parution d’un livre, dessins, danse, chants….). Les jeunes ont décidé que l’argent récolté lors de cette journée sera utilisé pour aider les nouveaux jeunes réfugiés arrivant sur Avignon.

Nous vous invitons le samedi 8 septembre 2018 à partir de 16h, au Centre culturel des Cheminots (Théâtre de la Rotonde), 1 a rue Jean Catelas, Avignon.

Au programme : 

16h : diffusion de courts métrages réalisés par les jeunes réfugiés et le collectif 1 2 3  soleil.

17h : témoignages de jeunes sur leur chemin de migration, mis en voix par des comédiens.

18h: concours de danse.

19h30 : repas africain (Yassa au poulet).

21h : concerts, Rap, chant afghan…

L’affiche de l’évènement :

affiche fête 8 sept(1)

post

11 JUILLET : FESTIVAL D’AVIGNON OFF DÉBAT ET RENCONTRE AUTOUR DE LA PIÈCE « MAIN BASSE SUR BALADAR »

Un spectacle en Avignon mais pas seulement

Avignon et son festival, une parenthèse dans la vie de chacun pour découvrir, rencontrer, s’interroger, prendre le temps de comprendre.

Voilà pourquoi Le 11 juillet, de 11h à 13 h, la compagnie théâtrale le Projecteur H qui joue au Festival off, au Théâtre Le Grand Pavois « Main Basse sur Baladar », d’après un texte de Jacques Prévert, a proposé au MRAP, Amnesty International, 100 pour 1 et Réseau Ecoles sans Frontières, mais aussi ATTAC et FNE de venir débattre de thèmes présents dans le spectacle – le monde dirigé par l’économie et toutes les dérives qui en découlent : colonisation, appropriation et pillage des ressources naturelles, inégalités Nord/Sud, montée des nationalismes, problèmes migratoires, choix de société, totalitarisme et démocratie.

Main Basse sur Baladar, une histoire simple et trop bien connue : « L’Ile Baladar est une île heureuse et prospère, les habitants vivent en harmonie avec la nature. Mais le sous-sol contient de l’Or … c’est le début des ennuis : convoitise, appât du gain, invasion, exploitation, mise en esclavage …. le scénario habituel !

C’est un spectacle joyeux et impertinent, qui met en valeur la langue gourmande de Prévert et les étonnantes et naïves illustrations d’André François qui viennent s’animer sur écran. Et pour mieux habiller cette belle histoire, un jeune musicien y interprète sa création, et y construit un univers sonore tout à fait particulier.

Le débat démarrera après une courte projection d’extraits du spectacle qui viendront amorcer et nourrir les interventions des associations présentes et du public.

Rappel : « Main Basse sur Baladar » sera joué au Grand Pavois du 6 au 29 juillet à 13 h 30
http://leprojecteur-h-theatre.fr/8.html